Unkle
Nos experts
FAQInscriptionConnexion

Trouver un garant (caution) quand on est étudiant : 5 solutions

5 solutions pour trouver un garant quand on est étudiant

Étudiants : Comment trouver un garant ?

Trouver un garant quand on est étudiant est essentiel pour pouvoir se loger. Les étudiants demandent en général à leur proche de se porter caution pour eux. La caution solidaire sert à rassurer le propriétaire en cas d’insolvabilité du candidat locataire. Avoir un garant est donc nécessaire pour décrocher un appartement. Voyons comment faire pour obtenir un garant quand on est étudiant.

Qu’est ce qu’un garant ?

Le garant est personne physique (ou morale) qui se porte caution pour un locataire. Il se charge de couvrir ses dettes en cas d’impayés et de rembourser le propriétaire. La caution peut être simple ou solidaire.

Caution simple : Le propriétaire se retourne d’abord vers le locataire : relances, commandement de payer avec AR. Ce n’est qu’après l’échec de cette procédure qu’il pourra attaquer le garant

Caution solidaire : Le propriétaire demande directement au garant de le rembourser.

L’acte de cautionnement prévoit la durée et la nature de l’engagement de la caution et le montant maximum à rembourser.

1 Demander à sa famille et à ses proches d’être son garant

Dans un premier temps, il est normal que l’étudiant demande à ses parents et à ses proches de se porter caution solidaire pour lui. La grande majorité des étudiants se tournent vers leurs parents.

Les démarches à faire avec votre garant :

  • La caution vous donne son feu vert et accepte ☺
  • Lui demander les documents concernant son identité [passeport/carte d’identité/justificatif de domicile] + les documents qui prouvent sa solvabilité [bulletin de salaire, avis d’imposition, fiche de paie].
  • Signer l’acte de caution

Cependant, même en étant de bonne volonté et en voulant rendre service à leur enfant, les parents ne peuvent pas toujours être garants.

La situation professionnelle et la solidité financière sont les principaux critères qui intéressent le propriétaire. Autrement dit, si vos proches ne gagnent pas assez [3 fois le loyer] ou ne sont pas en CDI, il est peu probable que le propriétaire accepte.

Aussi, le propriétaire peut s’inquiéter si le garant n’a pas fini de rembourser son prêt ou s’il garantit d’autres locataires.

2 Avoir sa banque comme garant

Il est possible de demander à sa banque d’être caution pour-soi. Certaines banques prévoient des garanties spéciales pour leurs étudiants.

Pour procéder, votre conseiller mettra en place une caution bancaire. Autrement dit, la banque bloque une forte somme [près d’un an de loyer] sur un compte spécial qui sera utilisé pour rembourser le propriétaire en cas d’impayés du locataire. Des frais de dossiers sont à prévoir.

Cette solution reste peu connue et utilisée en pratique, en effet à moins de travailler ou d’avoir mis de l’argent de côté, peu d’étudiants peuvent :

  • Mettre plusieurs milliers d’euros de côté pendant 1 an
  • Malgré tout, subvenir en même temps à leurs besoins [loyer, charges, nourriture
  • ]

3 Demander au propriétaire de prendre une assurance loyer

La GLI est une assurance qui va de 2 à 5 % du loyer, elle est payée par le propriétaire. En souscrivant cette assurance, le propriétaire peut bénéficier :

  • D’une couverture contre les impayés
  • D’un recouvrement du loyer
  • De la prise en charge de l’expulsion du locataire

Le propriétaire est chargé de vérifier la solvabilité du candidat locataire. L’assurance loyers impayés s’active automatiquement en cas de défaillance du locataire. Dès le premier impayé, le propriétaire doit immédiatement prévenir la compagnie d’assurance.

Pour convaincre un propriétaire de souscrire une GLI, il va falloir lui « montrer patte blanche ».

Il faut réussir à convaincre le propriétaire et l’assurance que vous avez un bon dossier. Lui simplifier la démarche : proposer de partager le coût de la GLI et avoir un dossier éligible. Il faut :

  • Être en CDI
  • Gagner plus de 2,85 fois le loyer [charges incluses]

Il est donc assez compliqué pour un étudiant de remplir ces conditions, à moins qu’il soit en contrat d’apprentissage.

D’autant plus que la compagnie d’assurance prend peu de risque sur le choix des candidats locataires qu’elle assure.

4 Demander à l’État de se porter garant

Depuis le 11 mai 2019, la garantie Loca-pass et le dispositif Clé ont été remplacés par Visale.

Visale est une caution gratuite financée par l’État via Action Logement.

Elle apporte une solution à toutes les personnes dans des situations précaires, et notamment celles de moins de 30 ans.

Le montant maximum du loyer couvert est de 1 300 € en Province et de 1 500 € à Paris.

Aussi, une grosse coupe de budget de 5 00 million d’Actions logement qui gère Visale risque d’empirer les choses.

5 Trouver un garant avec un organisme de garantie locative

Si vous êtes étudiants et que vous n’avez ni un CDI ni une forte épargne [ce qui est tout à fait normal quand on est étudiant], Unkle est fait pour vous. Pas la peine de faire appel à sa famille en lui demandant d’être caution pour vous : vous pouvez faire appel à un garant moral en moins de 3 minutes. Un garant solide est donc important pour convaincre et rassurer le propriétaire.

Le garant Unkle protège les propriétaires contre les impayés de loyers, ce qui augmente vos chances de convaincre un propriétaire de vous louer son logement. Il n’y a pas de montant maximum de loyer garanti.

Les experts en location d’Unkle étudient votre dossier, et vous contactent sous 2h.